viernes, 7 de enero de 2011

Les Amies de Krishna - November days 26 - 10 December, 2010




!-- Date de création: 2010-11-24 -->
 
----- Original Message -----
Sent: Thursday, November 25, 2010 1:06 PM
Subject: Le projet "100 MILLE".
 
 
 
 
Laissez moi vous parler de ce projet de distribution de 100 000 feuillets. 10000 feuillets ont été imprimés dernièrement et nous sommes en train de les distribuer. Jean-François continue à les distribuer dans la région de Québec, Harinam Dasi les distribue à son école et Aprakrita Dasa dans la ville de Montréal.

Il n'est pas facile de trouver l'argent pour imprimer ces feuillets et il n'est pas facile aussi de les distribuer. De mon côté, chaque semaine, j'essaie de trouver du temps pour les distribuer. J'ai comme but d'en distribuer 500 copies chaque semaine. Je vais dans les rues du quartier de façon systématique. J'ai aussi un circuit où je vais régulièrement. Je vais sur une rue principale et je place les feuillets dans les boîtes téléphoniques, les abris d'autobus, les présentoirs de journaux, les paniers de bicyclette ...

C'est le plus grand mouvement philanthropique qui soit, car nous aidons les gens à se libérer de la naissance, la maladie, la vieillesse et de la mort afin de les ramener dans un monde où ces choses n'existent pas.

Krishna dit dans la Bhagavad-gita au verset 2.40:

TRADUCTION

A qui marche sur cette voie, aucun effort n'est vain, nul bienfait acquis, n'est jamais perdu; le moindre pas nous y libère de la plus redoutable crainte.

Srila Prabhupada explique ce verset ici.

TENEUR ET PORTEE

L'action accomplie dans la conscience de Krsna, soit pour satisfaire le Seigneur, sans rien désirer d'autre, constitue le sommet de l'action spirituelle. D'autre part, le moindre effort tenté pour plaire à Krsna n'est jamais perdu. Sur le plan matériel, toute entreprise qui n'est pas menée jusqu'au bout est un échec, tandis que sur le plan spirituel, dans la conscience de Krsna, la moindre activité engendre des bienfaits durables.

Ce n'est jamais en vain qu'on agit pour le plaisir de Krsna, même si l'entreprise reste inachevée. Un pas vers Krsna est un pas pour toujours, même si l'on s'arrête en chemin; et lorsqu'on repart de nouveau, c'est toujours pour une deuxième étape. Quelle différence d'avec les actes matériels, qui ne portent leurs fruits qu'accomplis jusqu'au bout! Un fait relaté par le Srimad-Bhagavatam, illustre bien ce phénomène; jadis, un brahmana du nom d'Ajamila, qui n'avait, dans sa jeunesse, suivi les principes de la conscience de Krsna que jusqu'à un certain point, n'en fut pas moins, par la grâce du Seigneur, totalement récompensé à la fin de sa vie. Toujours dans le Srimad-Bhagavatam, on trouve à ce propos un admirable verset:

"Que pourrait bien perdre l'être qui, pour un moment, a mis un terme à sa quête des plaisirs matériels pour servir Krsna, même s'il ne poursuit pas son effort et retourne à l'ancienne vie? Par contre, que gagnera celui qui mène à la perfection ses activités dans la matière?"
Ou, comme disent les chrétiens: "Que sert à l'homme de gagner le monde entier s'il perd la vie éternelle?"

Les activités matérielles et leurs fruits disparaissent avec le corps. Au contraire, l'action accomplie pour Krsna, même interrompue, finit toujours par ramener son auteur à la conscience de Krsna, serait-ce dans une prochaine vie. En agissant pour Krsna, on est au moins assuré de renaître dans un corps humain, soit dans une famille de sages brahmanas, soit dans une famille riche et cultivée, avec la possibilité de nouveaux progrès sur la voie de la réalisation spirituelle. Telle est la vertu incomparable du service de dévotion.

Votre aide bien sûr est la bienvenue. Vous pouvez participer en aidant financièrement, en distribuant des feuillets, en donnant vos conseils, peu importe la façon cela sera grandement apprécié et bienvenue.

Votre aide financière sera grandement appréciée.
Vous pouvez faire un don en cliquant sur ce bouton:

Nouvelle du Jour.

Vendredi le 26 novembre, 2010.
Ne peuvent les protéger.

 

Nouvelle du Jour.

Lundi le 29 novembre, 2010.
Parmi des milliers.

Une fois par semaine, vous recevrez à la Nouvelle du Jour, une partie de "La forêt de plaisirs de l'univers matériel." puisée dans le cinquième chant du Srimad-Bhagavatam. Voici pour débuter le résumé de ce chapitre ainsi que quelques versets qui sont accompagnés de la teneur et portée par le fondateur du mouvement "Hare Krishna", Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Srila Prabhupada.

VERSET 43

yo dustyajan dara-sutan
suhrd rajyam hrdi-sprsah
jahau yuvaiva malavad
uttamasloka-lalasah

TRADUCTION

Bien qu'encore dans la fleur de l'âge, l'illustre Maharaja Bharata renonça à tout pour le service du Seigneur Souverain, Uttamasloka. Il renonça à sa ravissante femme, à ses enfants, à ses grands amis et à son empire fabuleux. Bien qu'il soit très difficile d'abandonner tout cela, Maharaja Bharata était si hautement accompli qu'il s'en sépara tout comme on laisse ses excréments. Telle était la grandeur de Sa Majesté.

TENEUR ET PORTEE

Le Nom de Dieu est Krsna, car Il exerce une fascination telle que pour Lui le pur bhakta peut tout abandonner en ce monde. Maharaja Bharata était un roi modèle, un parfait dirigeant et empereur du monde; il possédait toutes richesses ici-bas, mais Krsna est si attirant qu'Il parvint à arracher Maharaja Bharata à toutes ses possessions matérielles. Pourtant, d'une façon ou d'une autre, le roi se prit plus tard d'affection pour un petit faon, si bien qu'il tomba de sa position et dut revêtir le corps d'un cerf lors de sa vie suivante. Néanmoins grâce à la miséricorde toute spéciale de Krsna, il fut à même de ne pas oublier qui il était et de comprendre la raison de sa chute. Aussi, dans sa vie suivante, en tant que Jada Bharata, Maharaja Bharata prit grand soin ne pas gaspiller ses énergies: il se fit passer pour un sourd-muet, ceci afin de pouvoir mieux se concentrer sur son service de dévotion. Nous devons apprendre du grand roi Bharata comment devenir prudents dans la pratique de la Conscience de Krsna; la moindre inattention peut en effet retarder pour un temps notre progrès sur cette voie. Néanmoins, aucun service offert à Dieu, la Personne Suprême, ne saurait être vain: svalpam apy asya dharmasya trayate mahato bhayat (B.g.,II.40). Sur la voie du service de dévotion, le moindre pas nous assure un avantage permanent, ce que corrobore le Srimad-Bhagavatam (1.5.17)

tyaktva sva-dharmam caranambujam harer
bhajann apakvo tha patet tato yadi
yatra kva vabhadram abhud amusya kim
ko vartha apto bhajatam sva-dharmatah

Si d'une façon ou d'une autre on est attiré par Krsna, tout ce que l'on fait dans le cadre du service de dévotion devient un atout permanent. Même si l'on en vient à s'écarter de la voie par manque de maturité ou à cause de mauvaises fréquentations, ces atouts spirituels ne sont jamais perdus. Il existe de nombreux exemples de ceci, dont ceux d'Ajamila et de Maharaja Bharata. Le Mouvement pour la Conscience de Krsna offre à tous la possibilité de pratiquer, le service de dévotion même si ce n'est que pendant un certain temps; le moindre service accompli nous inspire à progresser davantage et à réussir ainsi notre vie.

Ce verset donne au Seigneur le Nom d'Uttamasloka. Uttama signifie "la meilleure-, et stoka "réputation". Krsna possède en effet dans leur plénitude les six perfections, parmi lequelles la renommée. Aisvaryasya samagrasya viryasya yasasah sriyah. La renommée de Krsna s'étend sans cesse. Nous répandons Ses gloires en propageant le Mouvement pour la Conscience de Krsna. Ainsi, le renom de Krsna, cinq mille ans après la Bataille de Kuruksetra, continue de s'étendre à travers le monde. Tout homme influent de ce monde doit maintenant avoir entendu parler de Krsna, particulièrement de nos jours, grâce au Mouvement pour la Conscience de Krsna. Même ceux qui ne nous aiment pas et qui aimeraient bien pouvoir supprimer ce Mouvement prononcent les mots "Hare Krsna" d'une façon ou d'une autre, par exemple en disant: "Il faudrait bannir ces Hare Krsna." Ces sots ne se rendent pas compte de la valeur réelle de ce Mouvement, mais le simple fait qu'ils veuillent le critiquer leur donne l'occasion de prononcer le Nom de Krsna, et c'est là le bon côté de la chose.

À continuer la semaine prochaine.
Tiré du Srimad-Bhagavatam. (Chant 5.14)

Nouvelle du Jour.

Mardi le 30 novembre, 2010.
La maîtrise du souffle vital.

Le chant du Saint Nom confère tous les fruits de l'austérité.

Le chant du mantra Hare Krishna permet d'atteindre la plus haute perfection, jadis accessible que par de rudes austérités :

Celui qui souhaite se livrer à l'ascèse et à la pénitence en vue d'atteindre le but suprême doit en effet obtenir la faveur du Seigneur Suprême. On dira de celui qui obtient cette faveur qu'il a déjà accompli avec succès toutes sortes d'austérités et de pénitences. D'autre part, pour qui n'atteint pas le niveau parfait du service de dévotion, toutes ces pratiques austères sont en fait vides de sens, car sans le Seigneur, nul ne peut en recueillir les fruits les plus précieux. Comme l'enseigne la Bhagavad-Gita (5.29), Sri Krishna est le maître de toute pénitence et de tout sacrifice - bhoktaram yajña-tapasam sarva-loka-mahesvaram. Ainsi Krishna est Celui qui accorde le fruit désiré par l'ascète.... Même celui qui a vu le jour dans une famille de candalas - la plus basse parmi les naissances humaines - deviendra glorieux s'il chante les Saints Noms; en effet, cela prouve incontestablement que le bhakta a déjà pratiqué toutes sortes d'austérités au cours de sa vie antérieure. Par la grâce de Sri Chaitanya, celui qui chante le maha-mantra : Hare Krishna, Hare Krishna, Krishna Krishna, Hare Hare/ Hare Rama, Hare Rama, Rama Rama, Hare Hare - accède à la plus haute perfection, celle qu'atteignaient autrefois ceux qui se rendaient au fond de l'océan pour s'y livrer à d'austères pratiques pendant dix mille ans. Disons enfin qu'en cet âge de Kali, celui qui ne tire pas parti du chant du mantra Hare Krishna - cette concession inespérée offerte aux hommes déchus de cette ère - est complètement dérouté par l'énergie d'illusion du Seigneur. (S.B. 4.24.14)

Dans le Kali-yuga, le chant du mantra Hare Krishna permet d'obtenir les mêmes résultats que les austérités d'autrefois :

Bien que Dhruva ne fût qu'un tout jeune garçon âgé de cinq ans, il mena une vie d'ascèse sévère en ne mangeant que des feuilles sèches, en ne buvant que de l'eau et en se privant finalement de toute nourriture. De la sorte, au bout de six mois, il put contempler le Seigneur en personne; lorsqu'il Le vit, il oublia tout de ses pratiques austères et dit : svamin krtartho 'smi - " O Seigneur, comme je suis heureux! " Bien entendu, ces austérités étaient accomplies lors du Satya-yuga, du Dvapara-yuga et du Treta-yuga, et non dans l'âge de Kali. Au cours de ce Kali-yuga, il est toutefois possible d'atteindre un résultat identique simplement en chantant le maha-mantra Hare Krishna. Du fait que les gens de cette ère sont particulièrement déchus, le Seigneur fait preuve d'une grande bienveillance en leur donnant la méthode la plus simple. En effet, le simple fait de chanter le mantra Hare Krishna permet à l'être d'atteindre les mêmes résultats qu'autrefois. (S.B. 4.30.4)

Nouvelle du Jour.

Mercredi le 1 décembre, 2010.
Verset de la semaine.

VERSET 26

patram puspam phalam toyam
yo me bhaktya prayacchati
tad aham bhakty-upahrtam
asnami prayatatmanah

TRADUCTION

Que l'on M'offre, avec amour et dévotion, une feuille, une fleur, un fruit, de l'eau, et cette offrande, Je l'accepterai.

TENEUR ET PORTEE

Après avoir montré qu'il est le Seigneur originel, le bénéficiaire suprême et le véritable objet de tous les sacrifices, Krsna révèle quelles offrandes Il désire Se voir présenter en oblation. Si, en effet, nous désirons nous dévouer au Seigneur, par le service de dévotion, et ainsi nous purifier pour atteindre le but de l'existence, qui est justement le service d'amour absolu du Seigneur, la première chose est naturellement de savoir ce qu'il attend de nous. Celui qui aime Krsna Lui offrira tout ce qu'il désire, et non, bien sûr, ce qui Lui déplait ou ce qu'Il n'a pas demandé. Aussi ne doit-on pas Lui offrir de viande, de poisson ou d'œufs, qu'Il n'accepterait d'ailleurs pas. En effet, le Seigneur indique clairement, dans ce verset, les offrandes qu'Il désire qu'on Lui fasse, et qu'Il acceptera, comme Lui-même le confirme: une feuille, un fruit, une fleur, de l'eau. S'Il avait voulu viande, poisson ou œufs, Il n'aurait pas manqué de le mentionner! Aussi devons-nous comprendre qu'Il n'accepterait pas de telles offrandes. Légumes, céréales, fruits, lait et eau composent une nourriture appropriée à l'être humain, et que recommande Krsna Lui-même. Aucun autre aliment ne doit donc Lui être offert, puisqu' Il le refuserait. Si l'on ne respecte pas Son désir, comment parler d'amour et de dévotion pour Dieu? Sri Krsna expliquait, au verset treize du troisième chapitre, que seuls les reliefs d'aliments offerts en sacrifice sont purs, et propres à nourrir ceux qui cherchent à progresser vers le but de l'existence, pour finalement s'affranchir de l'engluement matériel. De ceux qui n'offrent pas leur nourriture en sacrifice, ajoutait-Il dans ce même verset, on dit qu'ils ne mangent que du péché. En d'autres mots, chaque bouchée qu'ils avalent les enfonce plus profondément dans les intrications de la nature matérielle. Par contre, préparer des plats végétariens simples et savoureux, les offrir devant l'image de Krsna ou devant la murti, Sa Forme dans le temple, en se prosternant et en Le priant d'accepter notre humble offrande, voilà qui nous permet de progresser d'un pas sûr dans la vie, de purifier notre corps, de produire des tissus cérébraux plus fins, et donc de clarifier nos pensées. Mais par-dessus tout, l'offrande doit être faite dans un sentiment d'amour. Car, Krsna n'a nul besoin de nourriture, Lui qui possède déjà tout ce qui est, mais Il accepte l'offrande de celui qui désire Lui plaire de cette façon. Le facteur dominant, dans la préparation, dans la présentation comme dans l'offrande de tels mets, l'ingrédient principal, est donc l'amour pour Krsna. Le philosophe impersonnaliste, désireux de maintenir que l'Absolu n'est pas une personne, qu'Il est donc dépourvu d'organes sensoriels, ne peut comprendre ce verset de la, Bhagavad-gita. Pour lui, il s'agit soit d'une métaphore, soit d'une preuve de la matérialité de Krsna, qui énonce la Bhagavad-gita. Or, Krsna, Dieu, le Seigneur Suprême, possède des sens, spirituels; et il est dit de Ses Sens que chacun peut remplir les fonctions de tous les autres. C'est ce qu'implique le qualificatif d'absolu attribué à Krsna; s'il Lui manquait les sens, comment pourrait-on Le dire maître de toutes les perfections? Dans le septième chapitre, Krsna expliquait comment Il féconde la nature matérielle en y semant les êtres; or, cela s'accomplit sous l'action de Son seul regard. Et ici, nous pouvons comprendre que par le simple fait d'entendre les mots d'amour prononcés par Son dévot lorsqu'il Lui présente son offrande, Il peut véritablement manger, goûter les aliments qu'on place devant Lui. Il y a là un point très important, à bien souligner: parce que Krsna est absolu, que Son Sens de l'ouïe peut remplir les fonctions de Son Sens du goût, le fait d'entendre, pour Lui, ne se distingue en rien du fait de manger ou de goûter. Mais seul le bhakta, qui, sans vaine interprétation, accepte Krsna tel qu'Il Se décrit Lui-même, peut comprendre que la Vérité Absolue puisse prendre de la nourriture et S'en délecter.

Nouvelle du Jour.

Jeudi le 2 décembre, 2010.
La vie d'Ajamila.

VERSET 2

pravrtti-laksanas caiva
traigunya-visayo mune
yo sav alina-prakrter
guna-sargah punah punah

TRADUCTION

O noble et sage Sukadeva Gosvami, tant que l'être vivant n'est pas purifié de l'influence nocive des attributs de la nature matérielle, il reçoit différents types de corps à l'intérieur desquels il jouit ou souffre de l'existence, et selon le corps qu'il a revêtu, on le sait animé de certaines inclinations. En suivant celles-ci, il parcourt la voie dite pravrtti-marga, par laquelle on peut s'élever jusqu'aux planètes édéniques, ainsi que tu l'as déjà expliqué [dans le troisième Chant].

TENEUR ET PORTEE

Ainsi que Krsna l'explique dans la Bhagavad-gita (IX.25):

yanti deva-vrata devan
pitrn yanti pitr-vratah
bhutani yanti bhutejya
yanti mad-yajino pi mam
"Ceux qui vouent leur culte aux devas renaîtront parmi les devas, parmi les spectres et autres esprits ceux qui vivent dans leur culte, parmi les ancêtres les adorateurs des ancêtres; de même, c'est auprès de Moi que vivront Mes dévots." Selon qu'ils sont influencés par les divers attributs de la nature matérielle, les êtres possèdent diverses tendances ou inclinations, ce qui détermine les différentes destinations auxquelles ils peuvent prétendre. Tant que l'on reste attaché à la matière, attiré par l'univers matériel, on désire atteindre les planètes édéniques. Néanmoins, le Seigneur Suprême déclare: "Ceux qui M'adorent viennent à Moi." Une personne qui ne possède aucune information sur le Seigneur Souverain et sur Son royaume s'efforcera seulement d'accéder à une position matérielle supérieure; mais celui qui en vient à conclure qu'il n'y a rien d'autre en ce monde que la répétition des naissances et des morts, celui-là cherchera à retourner à Dieu, dans sa demeure première. Quiconque atteint cette destination n'a plus jamais à revenir dans l'univers matériel (yad gatva na nivartante tad dhama paramam mama). Comme l'enseigne Sri Caitanya Mahaprabhu dans le Caitanya-caritamrta (Madhya 19.151):

brahmanda bhramite kona bhagyavan jiva
guru-krsna-prasade paya bhakti-lata-bija
"Selon leur karma, tous les êtres errent de par l'univers entier. Certains se voient élevés aux systèmes planétaires supérieurs, et d'autres tombent dans les systèmes planétaires inférieurs. Parmi les millions d'êtres errant ainsi, seuls les plus fortunés obtiennent, par la grâce de Krsna, d'entrer en contact avec un maître spirituel authentique. Grâce à la miséricorde de Krsna et du maître spirituel, ceux-là reçoivent la semence de cette plante grimpante qu'est le service de dévotion." Tous les êtres tournent en rond dans l'univers, tantôt montant jusqu'aux systèmes planétaires supérieurs, tantôt descendant sur les planètes inférieures. Voilà bien la maladie matérielle, également dénommée pravrtti-marga. Toutefois, celui qui devient intelligent adoptera la voie de la libération, ou nivrtti-marga, et plutôt que de continuer à tourner en rond sans fin dans cet univers, il retournera à Dieu, dans sa demeure originelle. Il s'agit là d'un impératif.

 
 

Nouvelle du Jour.

Vendredi le 3 décembre, 2010.
Ne peuvent les protéger.


Message envoyé par Splio Free
Ce message a été envoyé par vedaveda@vedaveda.com à
Pour vous désabonner, cliquez sur ce lien : désabonnement.
Splio Free, la solution simple et gratuite pour votre newsletter.
Splio Free
 

Nouvelle du Jour.

Lundi le 6 décembre, 2010.
Si difficile à abandonner.

Une fois par semaine, vous recevrez à la Nouvelle du Jour, une partie de "La forêt de plaisirs de l'univers matériel." puisée dans le cinquième chant du Srimad-Bhagavatam. Voici pour débuter le résumé de ce chapitre ainsi que quelques versets qui sont accompagnés de la teneur et portée par le fondateur du mouvement "Hare Krishna", Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Srila Prabhupada.

VERSET 44

yo dustyajan ksiti-suta-svajanartha-daran
prarthyam sriyam sura-varaih sadayavalokam
naicchan nrpas tad-ucitam mahatam madhudvit-
sevanurakta-manasam abhavo pi phalguh

TRADUCTION

O roi, les exploits de Bharata Maharaja sont merveilleux. Il a renoncé à tout ce qui est si difficile à abandonner pour d'autres: son royaume, sa femme et sa famille. Son opulence était telle que même les devas l'enviaient, mais lui s'en détourna. Il n'y a rien d'étonnant à ce qu'un personnage aussi prestigieux soit un grand bhakta. S'il put ainsi renoncer à tout, c'est parce que la beauté, la richesse, le renom, le savoir, la puissance et le renoncement du Seigneur Souverain, Sri Krsna, exerçaient sur lui une attirance irrésistible. En effet, Krsna est si fascinant qu'on peut renoncer à toute chose désirable pour l'amour de Sa Personne. Pour tout dire, ceux dont le mental s'abîme dans le service d'amour du Seigneur considèrent même la libération comme insignifiante.

TENEUR ET PORTEE

Ce verset confirme la nature infiniment fascinante de Krsna. Maharaja Bharata éprouvait un tel attrait pour Krsna qu'il renonça à toutes les possessions matérielles auxquelles les matérialistes restent généralement très attachés. Le Srimad-Bhagavatam (5.5.8) dit à ce propos:

ato grha-ksetra-sutapta-vittair
janasya moho yam aham mameti

"L'être vivant s'attache à son corps, à son foyer, à ses biens, à ses enfant, à ses proches et à sa fortune. C'est ainsi qu'il s'enfonce de plus en plus dans l'illusion et qu'il ne pense plus qu'en fonction des concepts de "moi" et de ''mien'' L'attirance pour les choses matérielles relève indubitablement de l'illusion; elle n'apporte rien à l'âme conditionnée car elle ne fait que distraire son attention. Notre vie n'est réussie que lorsque la puissance, la beauté et les Divertissements de Krsna, tels que les décrivent le dixième Chant du Srimad-Bagavatam nous fascinent et absorbent toutes nos pensées. Les mayavadis sont attirés par la libération qui consiste à s'immerger dans l'existence du Seigneur, mais Krsna exerce une attirance supérieure encore au désir de se fondre dans l'Absolu. Le mot abhavah signifie "ne pas renaître dans le monde matériel". Le bhakta ne se soucie guère de renaître ou non; le service de Dieu le comble parfaitement, quelles que soient les conditions où il se trouve. Voilà la véritable mukti.

tha yasya harer dasye karmana manasa gira
nikhilasv apy avasthasu jivan-muktah sa ucyate

"Celui qui met son corps, son mental et son intelligence au service de Krsna est une âme libérée, même s'il vit encore en ce monde." (Bhakti-rasamrta-sindhu,1.2.187) Une personne désirant toujours servir Krsna s'ingénie à convaincre les gens que Dieu existe, qu'Il est une Personne, et que cet Etre Suprême est Krsna; telle est son ambition. Et peu lui importe de se trouver au ciel ou en enfer. Voilà ce que signifient les mots uttamasloka-lalasa.

À continuer la semaine prochaine.
Tiré du Srimad-Bhagavatam. (Chant 5.14)

Nouvelle du Jour.


 

Nouvelle du Jour.

Mardi le 7 décembre, 2010.
La maîtrise de ses paroles.

Dans le Kali-yuga, le chant du Saint Nom est la voie d'accès la plus facile vers la conscience de Krishna :

[Maitreya dit à Vidura:] " Maharaja Prithu se soumit à ces pratiques fort austères afin d'acquérir la maîtrise de ses paroles et de ses sens, de s'abstenir de toute émission de semence et de régulariser le cheminement de l'air vital dans son corps. Toute cette ascèse n'avait qu'un but : satisfaire Krishna. "

Les Écritures préconisent pour le Kali-yuga :

harer nama harer nama
harer namaiva kevalam
kalau nasty eva nasty eva
nasty eva gatir anyatha
(Brhan-naradiya Purana)

Celui qui désire être reconnu par Krishna, le Seigneur Suprême, doit chanter sans fin les Saints Noms, vingt-quatre heures par jour. Les êtres infortunés qui ne peuvent adopter cette voie préfèrent s'adonner à quelque pseudo-méditation, mais tout en négligeant les autres formes d'austérités. Le fait est qu'il faut pourtant soit accepter les rudes austérités mentionnées dans ce verset pour se purifier, soit adopter la voie du service de dévotion préconisée pour celui qui veut satisfaire Krishna. Puisqu'il est impossible de se soumettre à d'aussi rudes pénitences durant le Kali-yuga, l'être conscient de Krishna fait preuve de la plus haute intelligence. Il suffira donc de suivre l'exemple de grandes personnalités comme Chaitanya Mahaprabhu. Celui-ci enseigne dans Son Siksastaka : param vijayate sri-krsna-sankirtanam : gloire aux Saints Noms de Krishna qui, d'emblée, purifient le cœur et confèrent immédiatement la libération (bhava-mahadavagni-nirvapanam). S'il est vrai que tous les yogas ont pour but la satisfaction de Krishna, alors cette simple voie du bhakti-yoga recommandée pour cet âge est suffisante en elle-même. (S.B. 4.23.7)

Les Écritures prescrivent le chant du maha-mantra pour se laver de toute souillure matérielle et retourner auprès de Dieu :

La vie humaine n'est pas destinée à faire de nous un porc ou un chien, mais à la pratique du tapo divyam, c.-à-d. des austérités transcendantales. On devrait enseigner à tout le monde la pratique de l'austérité (tapasya). Bien qu'il puisse ne pas être possible de se livrer à un tapasya tel que celui de Prisni et de Sutapa, le sastra nous propose un tapasya aisé à accomplir - le Mouvement de sankirtana. On ne peut attendre du tapasya que cela nous permette d'avoir Krishna pour enfant, mais simplement en chantant le maha-mantra Hare Krishna (kirtanad eva krsnasya), on peut devenir pur au point de s'affranchir de la souillure du monde matériel (mukta-sanga) et de retourner à Dieu, en sa demeure originelle (param vrajet). Le Mouvement pour la Conscience de Krishna enseigne donc aux gens à ne pas adopter des méthodes artificielles pour trouver le bonheur, mais à emprunter la voie véritable du bonheur tel que le sastra le prescrit - le chant du mantra Hare Krishna - et atteindre ainsi la perfection dans chaque aspect de la vie matérielle. (S.B. 10.3.34-35)


 


Nouvelle du Jour.

Nouvelle du Jour.

Mercredi le 8 décembre, 2010.
Telle est la vraie façon.

Bhagavad-gita 2.67

indriyanam hi caratam
yan mano ’nuvidhiyate
tad asya harati prajnam
vayur navam ivambhasi

TRADUCTION

Comme un vent violent balaie sur l'eau une nacelle, il suffit que l'un des sens entraîne le mental pour que l'intelligence soit emportée.

TENEUR ET PORTEE

Il suffit qu'un seul de ses sens soit engagé à la recherche de plaisirs matériels pour que le spiritualiste dévie du sentier de la réalisation spirituelle; il est donc très important que nous engagions, comme Maharaja Ambarisa, tous nos sens au service du Seigneur. Telle est la vraie façon de maîtriser le mental.


Nouvelle du Jour.

Nouvelle du Jour.

Jeudi le 9 décembre, 2010.
La vie d'Ajamila.

VERSET 3

adharma-laksana nana
narakas canuvarnitah
manvantaras ca vyakhyata
adyah svayambhuvo yatah

TRADUCTION

Tu as également traité [à la fin du cinquième Chant] des diverses formes de vies infernales qui résultent d'actes impies, et [dans le quatrième Chant] du premier manvantara, assumé par Svayambhuva Manu, le fils de Brahma.

VERSET 4-5

priyavratottanapador
vamsas tac-caritani ca
dvipa-varsa-samudradri-
nady-udyana-vanaspatin

dhara-mandala-samsthanam
bhaga-laksana-manatah
jyotisam vivaranam ca
yathedam asrjad vibhuh

TRADUCTION

Mon cher maître, tu as décrit les dynasties ainsi que les traits distinctifs des rois Priyavrata et Uttanapada. Dieu, la Personne Suprême, a créé le monde matériel avec ses différents univers, systèmes planétaires, astres et étoiles, terres, mers, océans, montagnes, rivières, arbres et jardins, tous ayant des caractéristiques particulières. Ces manifestations sont réparties entre la Terre, les luminaires qui brillent au firmament et les systèmes planétaires inférieurs. Tu as très clairement dépeint ces différentes planètes, de même que les êtres qui y vivent.

TENEUR ET PORTEE

Les mots yathedam asrjad vibhuh indiquent clairement ici que l'Etre Suprême, le tout-puissant Seigneur Souverain, est le créateur de tout cet univers matériel, avec ses différentes planètes, étoiles, etc. Les athées cherchent à dissimuler la main de Dieu, pourtant manifeste dans chaque aspect de la création, mais ils ne peuvent expliquer comment tout vient à l'existence si ce n'est par l'oeuvre d'une intelligence remarquable et d'un pouvoir souverain. La pure imagination et les suppositions ne sont dans ce domaine que pure perte de temps. Le Seigneur déclare dans la Bhagavad-gita (X.8): aham sarvasya prabhavo —"Je suis la source de tout ce qui est." Mattah sarvam pravartate —"De Moi tout émane"; iti matva bhajante mam budha bhavasamanvitah —"Celui qui comprend parfaitement que J'ai tout créé grâce à Ma puissance illimitée s'établit fermement dans le service de dévotion et s'abandonne tout entier à Mes pieds pareils-au-lotus." Malheureusement les êtres privés d'intelligence ne peuvent saisir immédiatement la suprématie de Krsna; néanmoins, s'ils demeurent en contact avec des bhaktas et lisent des ouvrages faisant autorité en la matière, ils pourront peu à peu atteindre à ce niveau de compréhension, même si cela peut exiger de très nombreuses vies. Ainsi que Krsna l'enseigne dans la Bhagavad-gita (VII.19):

bahunam janmanam ante
jnanavan mam prapadyate
vasudevah sarvam iti
sa mahatma sudurlabhah
"Après de nombreuses renaissances, lorsqu'il sait que Je suis tout ce qui est, la Cause de toutes les causes, l'homme au vrai savoir s'abandonne à Moi. Rare un tel mahatma." Vasudeva ou Krsna, est le créateur de toutes choses, et Son énergie se manifeste de diverses façons. Ainsi que l'explique la Bhagavad-gita (VII.4-5), chaque création est une combinaison d'énergie matérielle (bhumir apo nalo vayuh) et d'énergie spirituelle (l'être vivant). En conséquence, ce même principe —l'union de l'Etre Suprême et des éléments matériels— se trouve à l'origine de la manifestation cosmique.

Sankirtan Das>Gopalji's Chandan Darshan

Roy Tanck's Flickr Widget requires Flash Player 9 or better.

Get this widget at roytanck.com
















Fuentes - Fonts
SOUV2BalaramScaGoudyFOLIO 4.2Biblica Font






free counters







Disculpen las Molestias
Les Amies de Krishna









Conceptos Hinduistas (1428)SC |



Conceptos Hinduistas (2919)SK  ·  (2592)SK
Aa-Ag · Ah-Am · Ana-Anc · And-Anu · Ap-Ar · As-Ax · Ay-Az · Baa-Baq · Bar-Baz · Be-Bhak · Bhal-Bhy · Bo-Bu · Bra · Brh-Bry · Bu-Bz · Caa-Caq · Car-Cay · Ce-Cha · Che-Chi · Cho-Chu · Ci-Cn · Co-Cy · Daa-Dan · Dar-Day · De · Dha-Dny · Do-Dy · Ea-Eo · Ep-Ez · Faa-Fy · Gaa-Gaq · Gar-Gaz · Ge-Gn · Go · Gra-Gy · Haa-Haq · Har-Haz · He-Hindk · Hindu-Histo · Ho-Hy · Ia-Iq · Ir-Is · It-Iy · Jaa-Jaq · Jar-Jay · Je-Jn · Jo-Jy · Kaa-Kaq · Kar-Kaz · Ke-Kh · Ko · Kr · Ku - Kz · Laa-Laq · Lar-Lay · Le-Ln · Lo-Ly · Maa-Mag · Mah · Mai-Maj · Mak-Maq · Mar-Maz · Mb-Mn · Mo-Mz · Naa-Naq · Nar-Naz · Nb-Nn · No-Nz · Oa-Oz · Paa-Paq · Par-Paz · Pe-Ph · Po-Py · Raa-Raq · Rar-Raz · Re-Rn · Ro-Ry · Saa-Sam · San-Sar · Sas-Sg · Sha-Shy · Sia-Sil · Sim-Sn · So - Sq · Sr - St · Su-Sz · Taa-Taq · Tar-Tay · Te-Tn · To-Ty · Ua-Uq · Ur-Us · Vaa-Vaq · Var-Vaz · Ve · Vi-Vn · Vo-Vy · Waa-Wi · Wo-Wy · Yaa-Yav · Ye-Yiy · Yo-Yu · Zaa-Zy



GENERAL

Correo Vaishnava

Mi foto
Spain
Correo Devocional

Archivo del blog