martes, 24 de agosto de 2010

Le saint Nom.

Les
Ami(es)
de
Kèëòa

Le bulletin de
"LADK ou les Ami(e)s de Krishna"
Dédié à Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Srila Prabhupada
Fondateur du mouvement Hare Krishna

Autres liens importants.
LIVRE D'OR
Cliquez ici.


Nouvelle du Jour.

Mardi le 24 août, 2010.
Le saint Nom.

Ceux qui sont intelligents en cet âge préfèrent le sankirtana-yajña aux karma-kandiya-yajñas :

Tretayam yajato makhaih : dans le Treta-yuga, celui qui accomplit des yajñas obtient les résultats désirés. En se consacrant au visnu-yajña spécifiquement, on pouvait même atteindre les pieds pareils-au-lotus du Seigneur. Bien entendu, le yajña est destiné à plaire à Dieu, la Personne Suprême... Les karma-kandiya-yajñas sont destinés à ceux qui veulent jouir des plaisirs de ce monde, alors que le yajña devrait en fait être accompli dans le dessein de plaire à Dieu. Pour satisfaire la Personne Suprême, il est recommandé en cet âge d'accomplir le sankirtana-yajña. Yajñaih sankirtana-prayair yajanti hi sumedhasah. Seuls ceux qui sont très intelligents choisissent le sankirtana-yajña pour combler tous leurs désirs, matériels et spirituels, tandis que ceux qui sont avides de jouissance sensorielle accomplissent les karma-kandiya-yajñas. (S.B. 9.14.43)

Dû à l'absence de prêtres et de brahmanes qualifiés pour accomplir les rites et chanter les mantras védiques dans le Kali-yuga, le chant du mantra Hare Krishna est le seul sacrifice recommandé :

Le jour où fut extrait le jus du soma, le roi Yudhisthira, avec grand respect, reçut le prêtre qui avait été spécialement engagé afin de détecter toute erreur dans les procédures sacrificielles. C'est que les mantras védiques doivent être prononcées à la perfection et chantés avec l'accent approprié; si les prêtres occupés à ce chant commettent une erreur quelconque, le prêtre vérificateur corrige aussitôt la procédure en sorte que les rites se trouvent parfaitement accomplis. Car, absente la perfection dans son déroulement, un sacrifice ne peut porter les fruits désirés. Or, dans l'âge de Kali, point de brahmanes ainsi érudits: tout sacrifice védique est donc interdit. Le seul que permettent et recommandent les sastras est le chant du mantra Hare Krishna. (KRSNA, p. 645)

Afin d'obtenir le succès dans l'accomplissement d'un sacrifice, il faut au moins quatre prêtres officiants : celui qui offre l'oblation (hota), celui qui récite ou chante les hymnes (udgata), celui qui allume le feu sacrificiel sans l'aide d'aucune autre flamme (adhvaryu) et celui qui dirige l'accomplissement du sacrifice (brahma). De tels sacrifices furent accomplis depuis la naissance de Brahma, le premier être créé, jusqu'au règne de Maharaja Yudhisthira. Mais dans l'âge de corruption et de discorde où nous vivons, de tels brahmanes qualifiés sont rarissimes. Ainsi, le chant du Saint Nom du Seigneur représente-t-il l'unique yajña qui soit préconisé pour l'âge actuel. C'est ce qu'enseignent les Écritures :

harer nama harer nama harer namaiva kevalam
kalau nasty eva nasty eva nasty eva gatir anyatha

L'accomplissement de sacrifices se place sous le signe de l'action intéressée, et le processus entier revêt un caractère des plus rigoureux. Le succès d'un sacrifice dépend principalement de la prononciation correcte et de la juste intonation de certains mantras. Il s'agit là d'une grande science, mais parce qu'elle ne fut pas utilisée à bon escient depuis plus de quatre mille ans, par manque de brahmanes qualifiés, l'accomplissement de sacrifices n'apporte plus les fruits désirés, sans compter qu'il est déconseillé de s'y livrer dans l'âge déchu où nous vivons. Si de tels sacrifices sont entrepris dans l'âge présent, ils n'ont pour dessein que d'impressionner les masses et ne constituent qu'une supercherie organisée par des prêtres fourbes et rusés. Mais ces simulacres de sacrifice ne portent jamais de fruits... Puisque le but ultime de l'existence réside dans la réalisation spirituelle, Sri Chaitanya préconise expressément l'invocation directe du Saint Nom, ce que nous avons déjà mentionné. Les hommes de notre temps peuvent aisément bénéficier de cette pratique qui, par sa simplicité, sait s'adapter aux structures sociales les plus complexes. (S.B. 2.6.25-26)



NOTEZ BIEN:
Vous aimez cet article? Alors placez-le sur Facebook en cliquant ici et une fois rendu sur la page cliquez sur le lien en dessous du titre: (Partagez cet article sur Facebook).

Invitez un(e) ami(e).
Autres liens.

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare
Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare





Message envoyé par Splio Free
Ce message a été envoyé par vedaveda@vedaveda.com à
Pour vous désabonner, cliquez sur ce lien : désabonnement.
Splio Free, la solution simple et gratuite pour votre newsletter. Splio Free







Up

TABLA - FUENTES - FONTS

SOUV2 BalaramScaGoudyFOLIO 4.2Biblica Font




free counters
Disculpen las Molestias

Les Amies de Krishna

Correo Vaishnava

Mi foto
Spain
Correo Devocional

Archivo del blog