jueves, 2 de septiembre de 2010

L'enchaînement aux actes intéressés.

Les
Ami(es)
de
Kèëòa

Le bulletin de
"LADK ou les Ami(e)s de Krishna"
Dédié à Sa Divine Grâce A.C. Bhaktivedanta Swami Srila Prabhupada
Fondateur du mouvement Hare Krishna

Autres liens importants.
LIVRE D'OR
Cliquez ici.


Nouvelle du Jour.

Jeudi le 2 septembre, 2010.
L'enchaînement aux actes intéressés.

Une fois par semaine, vous recevrez à la Nouvelle du Jour, une partie de l'histoire de "L'enchaînement aux actes intéressés. Découvrez vraiment ce qui se passe lorsque se fabrique un nouveau corps dans le ventre d'une nouvelle mère. Ces textes sont puisés dans le troisième chant du Srimad-Bhagavatam. en cliquant ici.

VERSET 28

jnanam ekam paracinair
indriyair brahma nirgunam
avabhaty artha-rupena
bhrantya sabdadi-dharmina

TRADUCTION

Ceux qui s'opposent à la Transcendance cherchent à connaître la Vérité Suprême et Absolue à travers différentes spéculations basées sur leurs perceptions sensorielles; du fait de leurs conceptions erronées, tout leur semble relatif.

TENEUR ET PORTEE

La Vérité Suprême et Absolue, qui n'est autre que la Personne Souveraine, est d'essence unique, mais elle se manifeste en tous lieux à travers Son aspect impersonnel. Krsna l'explique clairement dans la Bhagavad-gita lorsqu'Il dit: "Tout ce qui existe n'est qu'une émanation de Mon énergie". Lui-même représente le soutien de tout ce qui existe, mais cela ne signifie pas qu'Il soit présent en toute chose. Les perceptions sensorielles, comme l'audition du son d'un tambour, ou la vue d'une jolie femme, ou encore la dégustation d'un mets savoureux à base de lait, sont toutes obtenues à travers différents sens, et donc différemment interprétées. Ainsi le savoir reçu des sens se divise-t-il en différentes catégories, bien qu'en vérité tout soit un en tant que manifestation de l'énergie du Seigneur Suprême. Prenons l'exemple du feu: ses énergies sont la chaleur et la lumière, et à travers celles-ci, il peut se manifester sous de multiples aspects, ou en d'autres mots être perçu différemment par les sens. Or, les philosophes mayavadis affirment que cette diversité n'a pas de réalité. Les philosophes vaisnavas, cependant, ne considèrent pas comme fausses les différentes manifestations de l'univers; ils les acceptent comme étant non différentes du Seigneur Suprême du fait qu'elles sont un déploiement de ses diverses énergies.

Les philosophes vaisnavas rejettent la théorie selon laquelle l'Absolu est vérité alors que cette création est une simple illusion (brahma satyam jagan mithya). Tout ce qui brille n'est pas or, dit-on, mais on ne peut en conclure que tout objet brillant appartient pour autant au monde de l'imagination. Ainsi, pour prendre un exemple, la coquille de l'huître a des reflets d'or; c'est ainsi que l'oeil le perçoit, mais cette apparence n'est pas la réalité. Pourtant, cela ne signifie nullement que la coquille d'huître soit inexistante en elle-même, ou fausse. Pareillement, le simple fait de voir la Forme de Sri Krsna ne donne pas de saisir Sa nature profonde, mais cela ne signifie pas que Lui-même soit imaginaire, ou faux. La Forme de Krsna doit être perçue telle que la dépeignent les ouvrages de connaissance, parmi lesquels la Brahma-samhita qui enseigne, isvarah paramah krsnah sac-cid-ananda-vigrahah: Krsna, le Seigneur Souverain, possède un Corps spirituel, éternel et plein de félicité. Nos sens imparfaits ne nous permettent pas de comprendre la Forme du Seigneur; nous devons donc recevoir cette connaissance d'une autre source. C'est pourquoi nous trouvons ici les mots jnanam ekam. La Bhagavad-gita confirme à ce propos que seuls les insensés, lorsqu'ils voient Krsna, Le tiennent pour un homme ordinaire. Ils ne savent rien de la connaissance, de la puissance et de l'opulence infinies de Dieu, la Personne Suprême. La spéculation basée sur les sens matériels mène à la conclusion que l'Absolu est sans forme. Et c'est précisément à cause de telles conceptions arbitraires que l'âme conditionnée demeure dans l'ignorance, envoûtée par l'énergie illusoire. Le Seigneur Suprême doit être perçu à travers la vibration sonore spirituelle et absolue qu'il transmet dans la Bhagavad-gita, ou Il déclare que rien n'est supérieur à Lui, que même la radiance du Brahman impersonnel repose sur Sa Personne. On compare la vision absolue et purifiée de la Bhagavad-gita au Gange dont les eaux sont d'une telle pureté qu'elles purifient même les ânes et les vaches. Mais celui qui, négligeant les eaux pures du Gange, tente de se purifier avec l'eau insalubre d'un caniveau, va à un échec certain. De même, on ne peut vraiment accéder à la connaissance pure de l'Absolu qu'en prêtant l'oreille au message de l'Absolu parfaitement pur.

Ce verset précise en termes clairs que les êtres opposés à Dieu, la Personne Suprême, élaborent au moyen de leurs sens imparfaits diverses théories sur la nature de la Vérité Absolue. Toutefois, la conception du brahman sans forme ne peut elle-même être perçue que par l'écoute, et non à travers l'expérience personnelle. La connaissance s'acquiert donc par l'écoute. C'est d'ailleurs ce que confirme le Vedanta-sutra, sastra-yonitvat: c'est dans les Ecritures autorisées qu'il faut puiser le savoir pur. Les raisonnements spéculatifs concernant la Vérité Absolue ne peuvent dès lors qu'être infructueux. La conscience représente l'identité réelle de l'être vivant et elle l'accompagne toujours, que ce soit à l'état de veille, à l'état de rêve ou dans le sommeil profond. En effet, même en état de sommeil profond, l'être peut percevoir à travers sa conscience s'il est heureux ou malheureux. Cette conscience, lorsque manifestée à travers le corps matériel, grossier et subtil, reste voilée, mais celui qui la purifie, par la Conscience de Krsna, peut échapper au cycle des morts et des renaissances répétées.

Lorsque son pur savoir, dépouillé de toute souillure, est débarrassé du voile des gunas qui le recouvre, l'être distinct retrouve son identité véritable, celle de serviteur éternel de Dieu, la Personne Suprême. Et ce voile disparaît selon le processus suivant: les rayons du soleil sont lumineux, tout comme le soleil lui-même; lorsque le soleil est visible, les rayons brillent eux aussi, mais que ceux-ci soient voilés par un nuage, ou par maya, et surviennent alors les ténèbres, c'est-à-dire une perception imparfaite. Par suite, pour s'arracher au joug de l'ignorance, il faut réveiller sa conscience spirituelle, ou sa conscience de Krsna, à l'aide d'Ecritures faisant autorité en la matière.

À continuer la semaine prochaine.
Tiré du Srimad-Bhagavatam. (Chant 3.32)


NOTEZ BIEN:
Vous aimez cet article? Alors placez-le sur Facebook en cliquant ici et une fois rendu sur la page cliquez sur le lien en dessous du titre: (Partagez cet article sur Facebook).

Invitez un(e) ami(e).
Autres liens.

Hare Krishna Hare Krishna Krishna Krishna Hare Hare
Hare Rama Hare Rama Rama Rama Hare Hare





Message envoyé par Splio Free
Ce message a été envoyé par vedaveda@vedaveda.com à sricaitanyamahaprabhu.juanymecky@blogger.com.
Pour vous désabonner, cliquez sur ce lien : désabonnement.
Splio Free, la solution simple et gratuite pour votre newsletter. Splio Free







Up

TABLA - FUENTES - FONTS

SOUV2 BalaramScaGoudyFOLIO 4.2Biblica Font




free counters
Disculpen las Molestias

Les Amies de Krishna

Correo Vaishnava

Mi foto
Spain
Correo Devocional

Archivo del blog